New to site?


Login

Lost password? (X)

Already have an account?


Signup

(X)

[Lancement de la 1ère édition de l’Université d’été des déserts médicaux et numériques]

08
Avr 2017

Lancement de la 1ère édition de l’Université d’été des déserts médicaux et numériques

Les 8 et 9 septembre 2017 sera lancée la première édition de l’Université d’été des déserts médicaux et numériques entre l’Allier (Région Auvergne Rhône-Alpes) et la Nièvre (Région Bourgogne Franche-Comté). Cette édition a pour objectif de réunir l’ensemble des acteurs concernés par les déserts médicaux et les déserts numériques afin travailler autour d’une thématique simple :

Comment faire pour désenclaver certains territoires français ?

 

Guillaume de DURAT, e-influenceur en santé est à l’initiative de cette manifestation partant du principe que l’« on ne pourra résoudre la problématique des déserts médicaux par la télémédecine et les objets connectés s’il subsiste un désert numérique ».

Le contexte

*** Déserts numériques

D’un côté, la France veut opérer un virage ambulatoire dès 20171 mais celle-ci ne s’en offre pas les moyens car certains français souffrent encore d’une fracture numérique. Les colloques se multiplient pour aborder le thème de la santé et du numérique mais c’est oublier que malgré ce que disent les opérateurs ou l’ARCEP2 , beaucoup de zones du territoire national restent encore peu couvertes par la 4G ou 3G et il existe encore aujourd’hui des zones « blanches ».

*** Déserts médicaux

Les communes le savent, elles qui voient partir leurs médecins malgré des incitations financières; les professionnels de santé le constatent quand les médecins ne trouvent pas repreneurs pour leurs cabinets, les infirmières font des kilomètres pour rendre visite aux patients à domicile. Quand ce ne sont pas les patients qui utilisent les transports sanitaires3 . L’hospitalisation à domicile (HAD) est alors mise en échec partiel si le patient n’est pas relié à une équipe qui peut le monitorer à distance Les soins de suite et de rééducation (SSR) correspondent à 37 millions de journées en 2014 et 1700 établissements disséminés dans les territoires. Paradoxalement les hôpitaux manquent de médecins alors qu’il n’y en a jamais eu autant. Les délais de prise en charge dans un hôpital dans les 30 minutes sont utopiques, les SMUR ont du mal à communiquer.

*** La problématique

Les maladies chroniques représentent 10 millions de personnes, elles sont la cible idéale pour les objets connectés en e-santé pour surveiller et transmettre leur état de santé… Mais sans réseau, l’e-santé ne peut se développer.


Related Posts