skip to Main Content

Une nouvelle carte interactive de France des difficultés d’accès aux soins de premier recours

Le Guide Santé dévoile une carte interactive de France des difficultés d’accès aux soins de premier recours (médecins généralistes, pharmacies et soins d’urgence), un état des lieux par régions et par communes.

Le groupe Le Guide Santé, dont l’une des missions est de lutter contre les inégalités d’accès aux soins en France, dévoile une nouvelle carte de France interactive, qui reprend les critères définis par la DREES Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques). Elle montre des zones géographiques disparates quant aux trois dimensions d’accès au premier contact au système de santé médecine générale, soins urgents et pharmacies.

Consultez la carte en cliquant sur l’image

Dans cette étude, est considérée comme un désert médical, une zone géographique (territoire de vie santé qui cumule les trois difficultés suivantes le nombre de consultations en médecine générale par an et par habitant est inférieur à 2,5, la première pharmacie est située à plus de 10 minutes de route et le premier effecteur de médecine d’urgence est situé à plus de 30 minutes de transport.

Des chiffres nationaux rassurants mais des inégalités territoriales

L’étude a consisté à analyser les données de 35 013 communes soit 66 361 587 habitants sur 18 régions. Elle révèle des chiffres rassurants car 82,06% de la population française vit sur un territoire sans difficulté majeure d’accès aux médecins généralistes aux urgences ou aux pharmacies.

Pourtant les inégalités d’accès aux soins selon les régions sont bien réelles 17,94 de la population française connaît au moins une difficulté d’accès 0,55 soit environ 360 000 personnes (réparties sur 1883 commune s) cumule les trois difficultés et vit ainsi dans un désert médical avec une accessibilité faible aux médecins généralistes, un éloignement aux services d’urgence et une absence de pharmacie à proximité. Les communes concernées sont de très petite taille, situées dans des espaces à dominante rurale et dans des régions montagneuses.

Quelles solutions contre les déserts médicaux

Dans la majorité du territoire national, on se rend compte que les déserts médicaux correspondent aux mêmes territoires que les déserts numériques. Ceci est un véritable problème car l’un des moyens de lutter contre les inégalités d’accès aux soins pourrait passer notamment par le développement de la télémédecine. La téléconsultation ou cabinet connecté” est l’une des dimensions de la télémédecine et peut être une alternative pour pallier les difficultés d’accès aux soins dans une zone considérée comme un désert médical, à condition que cette zone assure un véritable accès au numérique et à Internet.


Méthodologie

L’ensemble de ces résultats proviennent d’une analyse de données statistiques publiques (Open Data) réalisée par l’équipe du Dr Stéphane BACH. Les indicateurs utilisés sont ceux de la DREES Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques et de C@rtoSanté afin de définir un désert médical ou sont situés les territoires de vie santé les plus fragiles.

Est un désert médical, une zone qui cumule les trois difficultés suivantes l’accessibilité potentielle localisée (aux médecins généralistes est inférieur à 2,5 (consultations/an/habitant), la première pharmacie est située à plus de 10 minutes de trajet motorisé et le premier établissement de soins d’urgence est situé à plus de 30 minutes de trajet motorisé.


Source : Le Guide Santé

Back To Top
Aller au contenu principal